Pourquoi la nécessité de  m’épancher sur ce sujet m’a-t-elle paru évidente ? C’est la question que je me suis posée avant de m’épandre sur ce sujet délicat qui fait saliver le commun des mortels, ou lorsqu’on en parle, il fait grincer les dents et suscite parfois de la réprobation ou de la sympathie. Il m’a semblé important de recadrer l’homosexualité dans une perspective biblique. Cela m’a ramené à me poser la question de savoir, est ce que l’Homosexualité est un péché ? J'ai eu une réponse pondérée d’un sociologue, mesurée d’un Pasteur et acerbe d’un collègue, réaction traitée d’homophobe par certaines associations qui prônent pour les droits des homosexuels.

IsusHier soir, j’ai suivi une émission qui parlait du sujet, certaines églises anglicanes et même évangélistes abordaient le sujet sans tabou, et j’ai voulu moi à mon tour aborder cette problématique sous un angle religieux.

La réponse à ma question est venue de la Bible, du Coran, ou de la Torah,  parce que l’homosexualité est très clairement condamnée par Dieu, selon ce qu’on peut lire dans la Bible, l’homosexualité ne permettra pas à celui qui la pratique, en actes ou en pensées à se réclamer fils de Dieu, en d’autres termes selon le pasteur Brad Adams les sodomites seraient des impies, des maudits, mais Dieu peut les aider à vaincre leur homosexualité, dixit Brad Adams.

En me basant sur des textes bibliques, le livre Lévitique 18 au chapitre 22, dit « Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C’est une abomination. » Sous cet angle on se rend compte que Dieu réprouve ceux qui s’y adonnent, dans Apocalypse 19 chapitre 8, il dit « « (…) quant aux timides, et aux incrédules, et à ceux qui se sont souillés avec des abominations, et aux meurtriers, et aux fornicateurs*, et aux magiciens, et aux idolâtres, et à tous les menteurs, leur part sera dans l’étang brûlant de feu et de soufre, qui est la seconde mort. » Puis Apocalypse 22 chapitre 15 renchérit « Dehors les chiens, les enchanteurs, les impudiques, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge ».

Pour information, Fornicateurs et impudiques viennent du grec « pornos » qui signifie: « un homme qui prostitue son corps et le loue à la convoitise d'un autre, un prostitué, homme qui se complaît dans la relation sexuelle illicite, un qui fornique ».

Maintenant que nous avons mentionné cette remarque d'introduction, ayons un regard rigoureux sur ce problème extrêmement discordant -- en tentant d’être le plus objectif possible. Nous avons donné diverses références des Ecritures pour montrer que Dieu interdit clairement les relations sexuelles entre personnes du même sexe. L'union normale entre un homme et une femme, produisant ainsi des enfants, n'est pas possible dans la relation homosexuelle, contournant l’objet même de la différence entre les sexes. Mais ce n’est pas le but de cet article de pointer du doigt et condamner à l'enfer ceux qui ne sont d’accord avec nous. Au contraire, nous voulons partager quelques observations et faire une tentative honnête pour faire réfléchir les gens, au lieu de réagir avec des émotions débridées.

Bible_1Dans la Genèse, on voit clairement que DIEU lui-même a créé l’homme à son image, de l’homme sortit la femme (Gen1/27), dans ce contexte, le mot homme signifie littéralement « le mâle » de l’hébreux « zakat «  et le mot femme, signifie quant à lui « la femelle » du mot hébraïque « naqebah » La perspective de Dieu est déjà de former un couple qui « se multiplierait » sur la surface de la terre afin de soumettre toute la création: Genèse 1/28 « Et Dieu les bénit, et leur dit : Croissez, et multipliez, et remplissez la terre ; et l’assujettissez, et dominez sur les poissons de la mer, et sur les oiseaux des cieux, et sur toute bête qui se meut sur la terre. »

Dieu fit l’homme et la femme pour qu’ensemble ils ne forment qu’une seule chair, qu’ils soient un comme Christ sera 1 avec son Épouse: Genèse 2:24 - Matthieu 19:5 "C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. » Jean 17/ 19 à 23: « ''Et moi, je me sanctifie moi–même pour eux, afin qu’eux aussi soient sanctifiés dans la vérité." "Ce n’est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole, afin que tous soient un ; comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi, qu’eux aussi soient un en nous, afin que le monde croie que tu m’as envoyé.»

IsaiahEn nous référant sur ces versets sacrés, nous comprenons que Dieu créa l’homme et la femme pour qu’ils ne soient qu’un, implicitement il ne peut y avoir l’approbation divine sur un couple homme-homme, femme-femme. L’homosexualité et le lesbianisme seraient contraire à la norme, contraire à la morale, contraire au bon sens, contraire aux préceptes divins, la métaphysique est formelle à ce sujet, se livrer à l’homosexualité est immoral, ce n’est pas de Dieu, c’est inhumain, satanique. Qu’on ne s’y trompe pas, la Bible enseigne que l’homosexualité est un péché et une abomination aux yeux de Dieu. Toute personne qui la pratique ne pourra jamais entrer au ciel. Point final ! (1 Corinthiens 6:9, à être cité et commenté plus tard, si le Seigneur veut bien).

En fait, Les hommes et les femmes « normaux » sont repoussés par la seule idée de l’homosexualité.
Si l'appeler « homophobie » rend heureux les ultra-libéraux, qu’il en soit ainsi -- mais c'est une réaction naturelle partagée par la majorité. Et les chrétiens ont besoin de reconnaître que cette aversion est délibérément adoucie par l'exposition répétée à la réalité qu’il y a un nombre grandissant d'homosexuels parmi nous. En fait, les spectacles télévisés, présentant des émissions « gaies » ont évidemment le but d’habituer graduellement les gens à tolérer une « manière alternative de vivre » au moyen d'une ruse psychologique qui échoue rarement. Utilisez la presse pour montrer un tabou social au public, assez longtemps, et la majorité finalement l’acceptera, ou l’ignorera. L'impiété en est un exemple parfait. Et, s’il y a un long futur, nous verrons sans aucun doute que l'homosexualité deviendra aussi une partie admise dans la vie de tous les jours, comme ce fut le cas dans chaque modernisation majeure nous ayant précédé, juste avant sa chute dans le dépotoir de l'histoire !

Les homosexuels, les avorteurs et les femmes qui utilisent leurs services, ont tous besoin de la grâce souveraine de Dieu, exactement comme nous tous, les pécheurs. Et le seul remède qui nous a tous frappé est le salut dans le Christ. C’est la transformation surnaturelle qui libère l'âme, qui rend l’ivrogne sobre, les prostituées chastes, les voleurs productifs, fait repentir les responsables d'avortement… et les homosexuels devenir normaux, dans le sens qu’ils ne pratiquent plus l'homosexualité.

saint_coranLe Coran aborde l'homosexualité entre autres en condamnant le peuple de Loth (ou loût,peuple de Sodome et Gomorrhe) dans leurs pratiques sexuelles, mais toutefois plus modérément que dans la version biblique. Ainsi dans la Sourat An-Naml (Les fourmis) versets (54-57), Loût, quand il dit à son peuple: "Vous livrez- vous à la turpitude alors que vous voyez clair". [54] Vous allez aux hommes au lieu de femmes pour assouvir vos désirs? Vous êtes plutôt un peuple ignorant. (55) Puis son peuple n’eut que cette réponse: "Expulsez de votre cité la famille de Loût! Car ce sont des gens qui affectent la pureté. (56) Nous le sauvâmes ainsi que sa famille, sauf sa femme pour qui Nous avions déterminé qu'elle serait du nombre des exterminés, (57). Pour la Sunna, la condamnation de la pédérastie est catégorique: «Lorsque vous trouvez deux hommes accomplissant le péché de Loth, mettez-les à mort, le passif comme l'actif" (le Prophète Mohamed). Ce "hadith" ne laisse aucun autre recours aux Sunnites que le rejet des pratiques homosexuelles. Le Coran ignore le lesbianisme, mais stigmatise l’amour entre hommes dans au moins 11 de ses 114 chapitres (sourates).

Torah_1A l’instar des autres religions monothéistes, l’homosexualité dans le Judaïsme est interdite. Deux passages dans la Torah semblent la condamner. En effet comme la Sainte Bible, et le saint Coran,  la sainte Torah condamne l’homosexualité, elle est formelle, Dans le livre de Lévitique, Dieu ordonne (Chapitre 18, verset 22): "Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C'est une abomination"("To'évah" en hébreu). . Pour que les choses soit claires, l'auteur de cet ouvrage précise un peu plus loin, au chapitre 20, verset 13, que "Si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable; ils seront punis de mort : leur sang retombera sur eux. ". Ces versets sont bien une condamnation claire de l'homosexualité. La Loi juive réfute le déterminisme absolu de l'homosexuel qui ne serait pas tout à fait libre donc pas responsable de ses actes, auquel cas la Bible condamnerait un innocent. Il n'y a pas d'explication génétique, hormonale, environnementale, psychanalytique.

Je n’aimerais pas être taxé d’homophobe, et comme Barack Obama, je suis pour les droits des homosexuels, que peut-on faire d’autre contre cette tare, peut-on se permettre de rejeter nos frères, nos sœurs, nos enfants, nos amis, parce qu’ils se sont corrompu avec le diable ?

Les homosexuels peuvent guérir s’ils croient en Dieu, ils peuvent prendre en modèle la vie du révérend Donnie McClurkin qui, ne cesse d’annoncer partout où il va, comme dernièrement en campagne avec Barack Obama que Dieu l’avait délivré de son homosexualité. Il pense qu’on peut guérir de la malédiction de l’homosexualité par la prière.

Doit-on considérer les homosexuels comme des anomalies génétiques sans solution ou au contraire des personnes qui peuvent retrouver le bon chemin?

A la question de savoir est ce que peut-on naître Homosexuel ? Franchement je ne sais pas, parce que scientifiquement pas prouvé, mais je dirais que l’homme nait bon, la société le corrompt.

  untitledJe viens juste d’analyser les choses sous une perspective divine, je ne suis pas en train de diaboliser les homosexuels ou de les stigmatiser, je ne saurais être homophobe, je suis contre les discriminations en tout genre, je ne suis pas contre les droits des homosexuels, ce sont des humains, ils ont droit au respect, et à la dignité d’homme, mais je reste farouchement contre l’homosexualité en tant que pratique, et je pense que elle ne saurait être en intelligence avec la doctrine de Dieu, parce que l’homosexualité est une abomination, elle est sujette à une délectation morose.

Pourtant les homosexuels peuvent guérir, parce que Dieu est amour et qu'il ne cessera de bénir les hommes qui sont tous des pécheurs, tout homme est fils de Dieu, et tout homme peut se détourner de sa débauche, de sa lubricité parce que l’homosexualité est une aberration sociale et non chromosomique, on peut donc en guérir par la volonté manifeste de Dieu, et ce par la prière.